nosparentsnesontpascelebres.jpg
Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils ont du talent à revendre c’est le collectif « human milk shake project » qui s’approprie la bulle pendant tout le mois de décembre.
Starting à 19H30 avec Sangria offerte et tapas !

L’envie de réunir toi, toi, et toi. Et puis toi aussi. De travailler sur des projets complètement différents avec des artistes appartenant à des stratosphères parallèles.

Théâtre, expositions, soirées, concerts sont, entres autres, les activités de l’association.
Le principe est simple… tu veux passer une bonne soirée, c’est avec nous qu’il faut la partager !

Marine Beloir
:
« Jeune graphiste et créatrice bordelaise, diplômée d’un 2ndcycle de design global. Son travail est un mélange de graphisme, de plush (comprenez peluche), de ciseaux avec des bouts pointus, de chats énervés et prêt à en (dé)coudre, de squelettes, de broderies, de geekeries molles et douces, de trucs kawaii et de choses plus sombres… Il lui arrive aussi de porter un pull rouge et elle se refuse de regarder tout livre de photo d’Anne Geddes histoire de montrer que le militantisme fanatique est souvent déraisonné. Ou pas. »

Charlotte
:
« Dans Charlotte il y a 3 ans à l’ETPA, un comptoir chez Dupon, des pommes dauphines, les choses que je vois, le temps mort, des chocapics, des rues vides, de la musique pas très sympa, les livres très classique, un cœur en pain d’épice (ou pas), les lieux calmes, les eaux fortes (d’Otto Dix), l’univers seul, des p’tits chats, les dessins (d’Hans Bellmer), des polaroïds, mon hasselblad, un ciel nuageux, les oiseaux (souvent empaillés), une mer agitée, les muséums d’histoire naturelle, la famille Addams. Et tous ça depuis 25 ans (bientôt 26). »

Yannick Chambon :
Jeune designer global, avec en poche un diplôme supérieur en Arts Appliqués, consacrant son savoir plastique aux profondeurs de l’âme. Faut qu’ça sorte ! Les émotions, nous ne pouvons ni les voir, ni les toucher et nous ne saurons jamais les définir avec précision. Ici, l’artiste propose une représentation de ces émotions. Son personnage en est submergé et a la capacité de les voir.

Les toiles montrent successivement une souffrance, l’interrogation d’un homme qui perçoit clairement les émotions qui l’envahissent, qu’il tente de s’approprier, contrôler et manipuler. Collection à caractère thérapeutique à la recherche de soi, pour mieux se connaître, s’aimer et partager ses sentiments.


Fabien Domenech
:

Infographiste 3D/2D, diplômé en Arts Appliqués, cherche à mettre en image la nature humaine, plus précisement sa capacité autodestructrice, son individualisme, ses maladresses et sa vulnérabilité. Photomontage, encre de chine, peinture acrylique, modélisation 3D sont ses techniques d’expression. Il aime travailler quand tout la monde dort, avec un chat sur les genoux.